Des barriques en chêne de Wallonie… dans l’Echo, novembre 2020

Barwal, des barriques en chêne venues des forêts wallonnes

Hugues De Pra et Didier Mattivi. ©Tim Dirven

Ils sont deux à s’être lancés dans une aventure singulière. Celle de fabriquer des barriques de chêne, avec du bois provenant de nos forêts wallonnes, destinées à l’élevage du vin. Une première en Belgique.

Hugues De Pra et Didier Mattivi se sont rencontrés à l’université de Liège. Leur formation? Ingénieurs civils. Le premier est un amateur de vin averti animant différents ateliers pour des clubs d’oenophiles. Il co-organise aussi le championnat de Belgique des dégustations de vin « à l’aveugle » en collaboration avec La Revue des Vins de France. Le second, qui est en outre diplômé de la Solvay Business School, a cofondé et dirigé pendant douze ans la société IP Trade, spécialisée dans les solutions de téléphonie et revendue en 2017 au Groupe British Telecom.

« La Wallonie dispose également de chênes de qualité, surtout utilisés pour la fabrication de meubles. »

DIDIER MATTIVI, COFONDATEUR DE BARWAL

Didier Mattivi est également un amoureux du vin, qui aime voyager dans les vignobles, et a participé au championnat français de dégustation. Menuisier amateur, il se fait la réflexion que pour faire vieillir le vin, on l’élève souvent dans des barriques dont le bois provient de grandes chêneraies françaises, de l’Allier, du Limousin, des Vosges. « Mais la Wallonie dispose également de chênes de qualité, surtout utilisés pour la fabrication de meubles. Pourquoi ne pourraient-ils pas être fendus en planches pour donner des douelles, cette pièce de bois formant la paroi des tonneaux? », s’interroge Didier Mattivi, qui partage son idée avec son copain d’unif…

VITICULTURE, LA BELGIQUE VEUT CONCURRENCER LA FRANCE, Grand Format au 20h de France 2

La production de vins belges est en plein développement. Le réchauffement climatique semble avoir ouvert de nouveaux horizons pour le plat pays.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/viticulture-la-belgique-veut-concurrencer-la-france_4120421.html

À quelques kilomètres de la frontière française, un terrain garni de vignes est devenu une vitrine pour la viticulture belge. Hubert Ewbank, le propriétaire, a transformé ces terres céréalières il y a quinze ans, pour y planter une quinzaine d’hectares de chardonnay, avec l’idée de produire un vin blanc pétillant comme en Champagne. « On dit qu’on est dans le même climat que la Champagne il y a trente, quarante ans », assure-t-il.

Plus d’un million de bouteilles par an

Dans la salle de dégustation, les médailles ont envahi les murs. La bulle belge est même devenue championne du monde, lors de grands concours internationaux. « Être reconnu premier devant 226 champagnes et 700 mousseux, c’était inespéré », confie Hubert Ewbank. Le vin belge a désormais le vent en poupe et s’immisce tout doucement dans les bars de Bruxelles. La Belgique vient de dépasser le million de bouteilles annuel, un chiffre en constante progression.

 

Le nouveau labo « AOC Vallée mosane » est opérationnel, par Marc Vanel

Inauguré lundi dernier, le labo Analyses Œnologiques & Conseils – AOC Vallée mosane est une initiative du vigneron Michel d’Harveng (Clos Mostombe à Andenne), élaborée lors de sa formation à l’IFAPme de Perwez et durant laquelle il a été initié et familiarisé avec le besoin d’analyses œnologiques de précision pour suivre l’évolution de la vinification depuis les mesures de maturité au vignoble, la protection de la vendange et du moût, le levurage et la fermentation alcoolique, les phénomènes d’oxydation ou de réduction, la fermentation malolactique, l’élevage du vin, la filtration et la mise en bouteille.

La suite sur:  www.marcvanel.be

 

 

INFOS:

   

Vendanges au Mont des Anges d’où jaillira le premier mousseux de Mons, par Grégoire Lalieu dans la DH

Publié le 

Vendanges au Mont des Anges d'où jaillira le premier mousseux de Mons

© G.La

 

 

Concours des Meilleurs Vins Belges à l’initiative de la VVS…LES GAGNANTS SONT…


205 vins wallons et flamands étaient en compétition ce mercredi  16 septembre à Bruges à l’initiative de l’Association des Sommeliers flamands, avec la collaboration des deux associations professionnelles (Belgische Wijnbouwers et AVW). Les résultats sont tombés en fin d’après-midi!

Le nombre de médailles ne pouvant, comme dans tout concours, dépasser le tiers du nombre d’échantillons présentés, seules 61 médailles ont donc été accordées, bronze, argent et or, dont 23 à des vins wallons, principalement à des vins effervescents mais pas uniquement.

Médailles d’or

  • Vignoble des Agaises, Ruffus – Chardonnay Brut, NM, Vin mousseux de Qualité
  • Vignoble des Agaises, Ruffus – Brut Sauvage, NM, Vin mousseux de Qualité
  • Domaine de la Bouhouille, L’Inattendu, 2018, AOP Crémant de Wallonie
  • Domaine du Chapitre, Saint-Rémi, 2018, Vin de Pays des Jardins de Wallonie
  • Domaine du Chapitre, Chardonnay, 2018, Vin de Pays des Jardins de Wallonie
  • Domaine des Marnières, Pinot noir, 2019
  • Domaine de Mellemont, Verger des Moines, 2019, Vin de Pays des Jardins de Wallonie
  • Domaine du Ry d’Argent, Sélection du vigneron, 2018
  • Domaine du Ry d’Argent, Cuvée le Noble Blanc de Blancs, 2017, Vin mousseux de Qualité
  • Domaine du Ry d’Argent, Rosée d’Audrey, 2017, Vin mousseux de Qualité

Argent

  • Domaine du Chant d’Eole, Blanc de Blancs, 2016 (dg19), AOP Vin Mousseux de Qualité
  • Domaine du Chant d’Eole, Blanc de Blancs, 2017 (dg20), AOP Vin Mousseux de Qualité
  • Domaine du Chant d’Eole, Rosé Brut, 2017, AOP Vin Mousseux de Qualité
  • Vin de Liège, Les Eolides, 2019
  • Vin de Liège , Ô de Craie, 2019
  • Domaine du Ry d’Argent, Cuvée le Noble Blanc de Noirs, 2017, Vin mousseux de Qualité
  • Domaine du Ry d’Argent, Le bon goût des Belges, 2019

Bronze

  • Vin de Liège, Odyssée, 2019
  • Domaine du Chapitre, Cuvée brabançonne, 2018, Vin de Pays des Jardins de Wallonie
  • Domaine du Chapitre, Extra Brut, 2018, AOP Crémant de Wallonie
  • Domaine du Ry d’Argent, Morgane, 2018, Vin mousseux de Qualité
  • Domaine du Chant d’Eole, Cuvée réserve, 2015, AOP Vin Mousseux de Qualité
  • Vignoble des Agaises, Ruffus – Rosé Brut, NM, Vin mousseux de Qualité

Le palmarès complet est disponible sur le site marcvanel.be

Des vins wallons primés au Concours mondial de Bruxelles

Voici  les vins wallons qui ont été primés au CONCOURS MONDIAL DE BRUXELLES qui s’est tenu à Brno en République tchèque du 4 au 6 septembre

l’OR dans la catégorie VIN MOUSSEUX pour
– le Ruffus Brut Rosé du Vignoble des Agaises
– le Chant d’Eole Cuvée Prestige 2015

l’ARGENT dans la catégorie VIN MOUSSEUX pour
– le Brut de Bioul 2018
– le chant d’Eole Brut Rosé 2017

l’OR dans la catégorie VIN TRANQUILLE ROUGE pour
– le Cabaret noir 2018 du Domaine du Chapitre

concours Mondial de Bruxelles vins wallons 2020

Les vendanges déjà entamées chez Vin du Pays de Herve in « Sudinfo.be »

Les vendanges déjà entamées chez Vin du Pays de Herve

 
Les vendanges, on les a déjà entamées, jeudi dernier, sur la parcelle de Crawhez, à Clermont, chez Vin du Pays de Herve.

« On a voulu alléger la vigne », explique Michel Schoonbroodt. Lequel table sur une récolte globale qui donnerait 5.000 litres. Avec des vins qui devraient être disponibles en bouteilles aux alentours de Pâques 2021. Pour la suite, la coopérative lance un appel aux bénévoles pour assurer la cueillette. Chaque jour il serait souhaitable de disposer d’une trentaine de personnes. Une centaine se sont déjà inscrites, mais elles ne pourront pas être là chaque jour. Les bénévoles seront prévenus trois ou quatre jours avant le jour où ils seront attendus. « Ces volontaires seront rassasiés et désaltérés », souligne Michel Schoonbroodt.

Lors du printemps, une vingtaine de pour cent des grappes avaient été détruites, surtout dans la parcelle de Messitert (Aubel). Mais la suite avait été nettement meilleure, avec un millésime dont on attend beaucoup. La force de Vin du Pays de Herve, qui a planté 40.000 pieds en bio, est d’être une coopérative, qui peut mobiliser des bénévoles. Elle dispose aussi d’un chai provisoire à Teberg (Montzen), qui a représenté un investissement de 200.000 € et qui devrait muer en hall de stockage de matériel dans le futur. Ceci, quand un second chai, qui sera visitable et enterré, sera construit, en bord de route du cimetière américain. Un investissement d’1 million d’euros et pour lequel la coopérative espère le soutien d’autres coopérateurs, comme on peut le lire sur le site.

D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 août 2020