Les vignobles wallons (gratuitement) en poche

 

Lancée en août dernier, l’application digitale des Vignerons de Wallonie est téléchargeable sur votre smartphone depuis l’App Store (iOS) ou Google Play Store (Android). Elle vous permet de repérer les vignobles autour de vous lors de vos promenades ou plus simplement de retrouver la fameuse bouteille que vous avez dégustée récemment et dont vous aimeriez découvrir l’auteur.

Entièrement gratuite, cette app’ vient d’être enrichie de nouvelles présentations de propriétés. Pour chacune d’elles, découvrez les infos essentielles (coordonnées et heures d’ouverture) mais aussi leur philosophie, leur histoire ainsi que les différents points de vente des vins.

A télécharger sur App’Store ou Play Store

Du cidre aromatisé aux raisins à Herve

 

N’ayant pu récolter de grandes quantités de raisins l’an dernier, la coopérative Vin du Pays de Herve a cherché une alternative.

« L’idée de produire du cidre avec les pommes de notre région s’est imposée, explique Michel Schoonbroodt. Nous les avons fait presser à moins de 10 km de notre chai. Viticulteurs dans l’âme, nous avons ajouté un peu de raisin au jus de pomme obtenu. »

Ce nouveau produit a été baptisé du nom du « Parallèle 50 » qui traverse le plateau herbager du pays de Herve. Il est vendu sur le site de la coopérative et dans quelques magasins locaux également au prix de 8.5€.

En vente dans les magasins locaux et sur le site de la coopérative: ICI.

Travaux et plantations en 2022

Cette année sera certainement marquée par la construction de plusieurs chais. Modestes ou ambitieux, ils sont plusieurs à franchir cette étape dans les prochaines semaines.

Au Domaine des Marnières (Warsage) par exemple, Benoît Heggen termine l’aménagement de son chai construit fin de l’année dernière mais les matériaux se font attendre. Deux hectares seront tout prochainement plantés avec du Chardonnay, du Zweigelt, du Pinot gris et deux Pinots résistants italiens, Kors et Kersus.

 

Les vignes et le nouveau chai du vignoble d’Annevoie

Nouveau logo aussi

Dans le Namurois, au Château d’Annevoie où Léopold Loumaye et Damien Briard ont planté 11,5ha de vignes en 2020 (4ha de Johanniter et de Sauvignac, 1.5ha de Cabaret noir, 1ha de Solaris et 1ha de Cabernet blanc), les cuves sont déjà installées, un nouveau logo créé et des essais effectués sur quelques dizaines de litres de vin rouge qui ne seront sans doute pas commercialisés. Un futur grand à suivre.

 

Des travaux ambitieux pour le Chenoy à l’approche de ses 20 ans

A Emines, le Domaine du Chenoy, qui fêtera ses 20 ans en 2023, continue sa mue. Pierre-Marie et Jean-Bernard Despatures sont en pleins travaux de construction de nouveaux bâtiments et de rénovation de l’existant : nouveau chai à barriques, nouvelle cave de dégustation, nouvelle cave de vieillissement, nouveau bâtiment de stockage, nouvelle terrasse… Et tout cela sera terminé avant la fin de l’année, assurent les deux frères qui ne prévoient toutefois pas de plantation de nouvelles parcelles en 2022.

 

Dans le Hainaut, le Seigneur Ruffus a lui aussi décidé de se parer de nouveaux habits et d’élargir ses capacités de stockage et de production. Une nouvelle cave, semi-enterrée, va en effet être creusée dans la craie et permettra à la famille Leroy de doubler sa capacité de stockage. Le temps de mise sur lattes des bouteilles sera encore prolongé et une nouvelle cuvée « réserve » pourrait voir le jour en 2024.

La première parcelle ayant été plantée au printemps 2002, le Vignoble des Agaises fête donc logiquement ses 20 ans en 2022! Un livre de 360 pages sort fin avril et retracera la saga de ce projet un peu fou qui a littéralement boosté la production des effervescents en Belgique. Et ce n’est pas terminé, car 4,5 hectares seront bientôt plantés, portant ainsi la superficie de Ruffus à 35 hectares !

Au chapitre des prochains événements, signalons l’organisation de « dîners romantiques » pour la Saint-Valentin, la sortie de la cuvée « Ruffus Grand Millésime 2018 » (42 mois sur lattes) à 4000 exemplaires seulement, des week-ends découvertes durant tout le mois de juin et l’installation de la désormais traditionnelle terrasse d’été en juillet et août.

A Ostiches, au Domaine Degavre, Adrien se réjouit d’avoir pu faire une récolte 2021 acceptable malgré l’année difficile, mais les premières bouteilles ne sont pas prévues avant mi-2023.

 

Changement de visage pour les bâtiments du Domaine W

Plus au nord, dans le Brabant wallon, le Domaine W prépare lui aussi de gros aménagements, dans le chai mais pas uniquement. Sont notamment prévus un chai à barriques pour accueillir plus de foudres et de barriques, un agrandissement de la cave de vieillissement pour accueillir 200.000 bouteilles, mais aussi des locaux pour les équipes (5 temps plein), une terrasse panoramique sur les vignes et un magasin avec vue sur les barriques et le pressoir.

« L’objectif principal, se réjouissent Dimitri et Sophie, est de pérenniser le domaine en visant toujours plus de qualité pour nos futures cuvées. » Le début des travaux est prévu à la fin de cette année.