Mise en avant

Newsletter 17

Plantation des Pinots chez Vin de Liège

Ces nouvelles variétés résistantes venues d’Italie

Après avoir consacré deux lettres d’infos à la place des cépages résistants en Wallonie (Lettres n°2 et n°9), voici à présent un focus sur les nouveaux cépages résistants italiens qui pourraient bien bouleverser le paysage vinicole des prochaines années.

Depuis la création du domaine du Chenoy par Philippe Grafé en 2003, les variétés de vignes résistantes connaissent une croissance permanente, même si les deux cépages les plus populaires en Belgique demeurent le Chardonnay et le Pinot noir. Les locomotives à bulles que sont le domaine du Chant d’Eole et Ruffus, y sont évidemment pour quelque chose.

Représentant 30 à 40% des vignes plantées en ce royaume, les cépages résistants ont permis de développer ces dix ou douze dernières années en Wallonie une viticulture plus respectueuse de l’environnement et l’émergence de domaines bio, tels que Vin de Liège, Château de Bioul, Tour de Tilice, Domaine de la Bouhouille, Coteaux des Avelines ou quelques autres.

Outre le fait qu’ils nécessitent moins de traitements phytosanitaires, ils permettent grâce à leur originalité, de développer progressivement une véritable identité belge. Et en cette période de changement climatique, c’est tout sauf négligeable.

Cette tendance est loin de s’inverser, car, depuis un an ou deux, de nouvelles variétés arrivent arrivent dans nos vignobles, dont celles de la coopérative Vivai Cooperativi Rauscedo – VCR en Italie, la plus grande pépinière dans le monde.

© VCR

« Elles sont, explique le pépiniériste italien, le résultat d’un programme de croisement entamé en 1998 pour obtenir des nouveaux cépages résistant au mildiou et à l’oïdium avec un potentiel œnologique élevé. Ceux-ci contiennent une part prépondérante du génome de Vitis V. (plus de 90%) par rapport aux porteurs de résistance du genre Vitis. Ces programmes ont été intensifiés depuis 2006 grâce à la constitution de l’Institut de Génomique Appliquée – IGA dont VCR est partenaire financier.

Depuis 2015, VCR a également entamé un programme de croisement pour obtenir des nouveaux cépages résistants de cuve, de table et de porte-greffe ainsi que des variétés autochtones améliorées (VAM) sélectionnées dans le but d’allier tradition et innovation dans leur ADN. »

Le siège de VCR

Ces dernières années, des centaines de croisements différents ont ainsi été réalisés, aboutissant à des centaines de milliers de génotypes résistants, qui sont en cours d’évaluation agronomique et œnologique. Dans un avenir proche, seront donc disponibles sur le marché des variétés résistantes issues de variétés italiennes telles que Glera, Nebbiolo, Sangiovese, Cannonau, etc. Ou également issues de cépages français (Sémillon, Chenin, Tannat, Syrah) ou espagnols (Albarino, Parellada, Macabeo, Godello…).

Quatrième génération

Premier acteur mondial dans son domaine, VCR produit 80 des 130 millions de boutures de pieds de vigne achetées chaque année en Europe, dont 2,3 millions de boutures de variétés résistantes. La coopérative multiplie quelque 646 variétés, dont une soixantaine destinées à la table. Près de la moitié de sa production est exportée, c’est dire l’importance de la pépinière.

« Aujourd’hui, a déclaré Kevin Baralon, directeur de VCR France sur Vinseo , sur la base des croisements des années 1970 réalisés en Allemagne, en Hongrie, en Autriche, en Suisse et en Italie du Nord, nous avons une large palette de cépages de quatrième génération qui permettent une production viticole qui est bien tolérée par le consommateur. »

La création d’une nouveau cépage résistant nécessite plus 15 ans de recherche et d’observation, les résistants sont donc dignes de confiance, contrairement à ce que certains opposants répètent.

Et surtout, comme le souligne l’association PIWI sur son site (le nom allemand des résistants), « des quantités importantes de produits phytosanitaires (fongicides) sont appliquées en viticulture pour prévenir d’éventuelles infestations fongiques et sécuriser la récolte. Selon les analyses de l’office statistique de l’UE (EuroStat), l’utilisation de pesticides par hectare et par an en viticulture est de loin la plus élevée par rapport à tous les autres produits agricoles produits dans l’UE. Cependant, les vignes PIWI ont une résistance élevée aux maladies fongiques et permettent une réduction significative de l’utilisation des pesticides et protègent ainsi l’environnement. 

(…) Les vignes PIWI sont des croisements entre les espèces de Vitis, où les caractéristiques exceptionnelles, la résistance et les qualités du vin sont combinées les unes avec les autres. Un élevage et une sélection ciblés aboutissent à de nouveaux cépages innovants qui permettent de rendre la viticulture plus durable et de relever les défis futurs du vignoble. Tous les cépages PIWI actuellement agréés pour la viticulture sont créés selon la méthode classique de sélection de la vigne. »

Le chai des micro-cuvées – © VCR

Dans le cadre du programme transfrontalier EMRWINE Euregio Rhin Meuse, le directeur de VCR, Eugenio Sartori, présentera les 2 et 3 février 2023 une vingtaine de microcuvées de ces nouveaux résistants qui portent des noms qui résonnent familièrement à l’oreille: Pinot Kors, Pinot Iskra, Merlot Kanthus, Merlot Khorus, Sauvignon Kretos, Nepis ou Rytos, ou encore Cabernet Eidos ou Volos, pour ne citer que ceux-là. Un Chardonnay résistant est même annoncé… [A noter toutefois que la conférence est déjà complète]

Focus sur quelques-uns d’entre eux :

> Pinot Iskra B : SK-00-1/7 x Pinot blanc (code UD. 109-033). Sur le plan sensoriel, Il est très similaire au Pinot blanc parental. Son profil aromatique montre une bonne intensité d’arômes fruités-fermentaires, floraux et d’agrumes. Il convient à la production de vins mousseux ou de vins parfumés.

> Soreli B : Tocai Friulano x 20-3. Excellente résistance au mildiou (Rpv 12, Rpv 3) et bonne à excellente résistance à l’oïdium. Sensibilité réduite au botrytis et à la pourriture acide. Potentiel oenologique : l’accumulation de sucre est excellente et l’acidité est dans la moyenne, même les années chaudes. Il est adapté à l’assemblage avec Fleurtai pour des vins structurés.

> Pinot Volturnis N : Pinot noir x 99-1-48 (code UD. 156-312). Excellente résistance au mildiou. Proche du cépage parental Pinot noir, son profil offre de délicates notes florales, puis de fruits rouges et d’épices. Haute teneur en anthocyanes.

Grappe de Volturnis – © VCR

> Pinot Kors N : Pinot noir x 99-1-48 (code UD. 156-537). Lui aussi proche du Pinot noir, son profil aromatique présente des notes intenses de fruits rouges mûrs rappelant les cerises noires et les fraises des bois, perceptibles également en fin de bouche.

> Fleurtai B : Tocai Friulano x 20-3 (code UD. 34-111). Résistance au froid jusque -23°C ! Bonne accumulation de sucre avec une acidité moyenne. Notes de fleurs blanches, poire et d’amande typiques du parent Tocai Friulano.

> Sauvignon Rytos B : Sauvignon x Bianca. Très bonne résistance au gel. Notes tropicales combinées à un parfum minéral marqué. Ce cépage permet d’élaborer des vins à la trame aromatique intense et à l’amplitude potentielle positive et très complexe. On retrouve des propriétés du même ordre dans le Sauvignon Nepis ou le Sauvignon Kretos.

> Merlot Khorus : Merlot x 20-3 (code UD. 31-125). Très bonne résistance au mildiou et bonne résistance à l’oïdium. En moyenne, sensible au botrytis, à la pourriture acide et à l’anthracnose dans des conditions favorables au développement de la maladie. Résistance jusqu’à -20°C. Son profil aromatique montre des notes évidentes de fruits rouges. Haute teneur en anthocyanes et en tanins pour un développement de qualité lors d’un élevage moyen à long.

> Kersus : SK-00-1/7 x Pinot blanc (code UD. 109-052). Excellente résistance à Peronospora et bonne résistance à l’oïdium. Bonne résistance aux baisses hivernales jusqu’à -20°C. Sur le plan sensoriel, le vin de Kersus s’apparente au Chardonnay avec quelques notes de Pinot Grigio. Grande intensité de senteurs florales et d’agrumes qui évoluent vers les fruits exotiques.

> Julius : Regent x 20-3 (code UD. 36-030). Bonne résistance au mildiou et à l’oïdium. Sensibilité réduite à l’anthracnose. Le profil aromatique est très positif en raison des composés glycosides qui s’accumulent de façon optimale en intensité et amplitude. Il a une concentration de notes florales et fruitées supérieure à la moyenne.

Dossiers et fiches techniques disponibles sur le site de VCR.

Témoignages de nos membres

En Wallonie, plusieurs domaines ont déjà plantés des cépages VCR à titre expérimental.

A la coopérative Vin de Liège, une première plantation a été faite en 2021 avec quatre variétés issues de croisement avec du Pinot noir. « Leur comportement a été parfait, déclare Alec Bol, administratreur-délégué, la résistance au mildiou fut totale en 2021 alors qu’il y en avait un peu partout,. De l’oïdium a touché les feuilles d’un des cépages, mais nous étions prévenus de sa sensibilité. Une petite récolte en 2022 nous a permis de faire des essais de vinification, mais il faut reconnaître que nous ne sommes pas équipés pour des micro-cuvées. Il est plus facile de vinifier 6000 litres que 6…  Nous allons en planter d’autres, des Merlots cette fois, en collaboration avec le Vignoble des Trois Rois dont une des parcelles touche la nôtre, cela permettra d’en développer davantage. »

Benoît Heggen et son tout jeune Pinot Kors…

Vingt kilomètres plus à l’est, au Domaine des Marnières à Warsage, Benoît Heggen est lui aussi très enthousiaste. « J’ai planté 2 x 500 pieds de Pinot Kors et de Kersus pour pouvoir remplir un fût de chaque variété mais je n’ai pas encore effectué de vinification. Durant ces deux premières années de production, j’ai pu observer une forte croissance alors que la parcelle est sur des sols de graviers. Je n’ai fait aucun traitement, et le Chardonnay juste à côté a été lui fortement touché par l’oïdium. Une chose intéressante à relever, le porte-greffes est plus haut que les autres, la plante a donc beaucoup plus de nourriture pour alimenter l’œil qui va sortir. »

Le vignoble de Matthieu Roy planté à Villers-la-Ville en 2022 (photo jprise en juillet) – © Vanel

Enfin, dans le Brabant wallon, à Villers-la-Ville, Matthieu Roy a planté l’an dernier 3,5 hectares de cépages résistants, dont une large part de Merlot Khorus et de Pinot Kors. « Je n’ai bien sûr pas encore assez de recul, mais j’ai constaté une très belle vigueur et seulement 2% de pertes. Tous deux résistent sans traitement, même si l’oïdium a touché quelques feuilles. Et le 15 novembre, j’avais encore beaucoup de feuilles. »

Marc Vanel – janvier 2023

 

 

A LIRE AUSSI :

Devenez ami ou grand ami du domaine du Chenoy

Responsable de production recherché à Antheit

 

 

 

 

Mise en avant

Concours du Meilleur vin belge: les résultats 2022

Quelque 173 vins provenant de 53 vignobles ont participé à la 18e édition de ce Concours organisé par la VVS, l’association des sommeliers flamands, en collaboration avec les deux associations de vignerons professionnels.

52 médailles ont été décernées : 17 bronze, 17 argent et 18 or au terme d’un après-midi de dégustation rassemblant des sommeliers, journalistes et amateurs. Le service était effectué par les élèves de l’école Ter Groene Poort où se déroulait la manifestation.

Voici les résultats complets :

MÉDAILLES DE BRONZE

  • Vignobles des Agaises, Ruffus Brut Rosé, Mousseux, 2020
  • Hoenshof, Stierenbloed , Stil, Rood, 2019
  • Ravenstein, Le petit Noir, Stil, Rood, 2020
  • Schorpion, Goud Brut, Mousserend, Wit, 2016
  • Wijndomein Aldeneyck, Pinot Noir, Stil, Rood, 2020
  • Wijndomein Aldeneyck, Pinot Gris barrique, Stil, Wit, 2021
  • Wijndomein Aldeneyck, Chardonnay Heerenlaak, Stil, Wit, 2021
  • Wijndomein Beerbosch, Pinot Noir , Stil, Rood, 2020
  • Wijndomein De Steinberg, Cabernet, Stil, Rood, 2020
  • Wijndomein Nobel, Nobel Legende, Stil, Wit, 2021
  • Wijndomein Pres De Gand, Brut Nature 2019, Mousserend, Wit, 2019
  • Wijndomein Waes, Waes Rood, Stil, Rood, 2020
  • Wijndomein Waes, Waes Goud, Stil, Wit, 2020
  • Wijngaard ten Gaerde, Rosé, cuvée Jill 2021, Stil, Rosé, 2021
  • Wijngoed d’hellekapelle, Papillon, Mousserend, Wit, 2020
  • Wijngoed d’hellekapelle, Atalanta, Stil, Wit, 2020
  • Wijngoed Monteberg, M’ Extra Brut, Mousserend, Wit, 2020
  • Wijnkasteel Genoels-Elderen, Chardonnay Blauw, Stil, Wit, 2019

MÉDAILLES D’ARGENT

  • Chant d’Eole, Rosé, Mousseux, 2019
  • Château de Fumal, Noct/ en/ Bulle, Mousseux blanc, 2020
  • Domaine des Marnières, Chardonnay – Cuvée du 25e anniversaire, 2021
  • Vignobles des Agaises, Ruffus Grand Millésime 2018, Mousseux, Blanc, 2018
  • Gloire de Duras, Pinot gris, Wit, 2021
  • Stuyvenbergher, Brut Méthode traditionnelle, Mousserend, Wit, 2019
  • Wijndomein Aldeneyck, Pinot Blanc, Stil, Wit, 2021
  • Wijndomein Aldeneyck, Pinot Brut Rosé, Mousserend, Rosé, 2020
  • Wijndomein Aldeneyck, Riesling Brut, Mousserend, Wit, 2020
  • Wijndomein Aldeneyck, Riesling Cuvée Purnot, Stil, Wit, 2020
  • Wijndomein Vandersteene, Blanc de Noirs, Mousserend, Wit, 2020
  • Wijndomein Vandersteene, Meunier Rosé, Mousserend, Rosé, 2020
  • Wijndomein Vandersteene, Tradition, Mousserend, Wit, 2020
  • Wijngaard ‘t Verhaal LZ, LZ37, Mousserend, Wit, 2020
  • Wijngaard ten Gaerde, ten Gaerde ROSE Rondo – Cabernet Cortis 2020, Stil, Rosé, 2020
  • Wijnkasteel Vandeurzen, Grüner Veltliner Prestige, Stil, Wit, 2020
  • Wijnkasteel Vandeurzen, Pure Red Cuvée, Stil, Rood, 2020

MÉDAILLES D’OR

  • Chant d’Eole, Blanc de blancs, Mousseux, 2019
  • Chant d’Eole, Blanc de blancs cuvée Réserve, Mousseux, 2018
  • Domaine Viticole du Chapitre, Chardonnay Brut Nature, Mousseux, Blanc, 2020
  • Domaine Viticole du Chapitre, Extra Brut, Mousseux, Blanc, 2020
  • Vignobles des Agaises, Ruffus Brut Sauvage, Mousseux, 2020
  • Vignobles des Agaises, Ruffus Chardonnay Brut, Blanc, 2020
  • Vin de Liège, Abrupte, Mousseux, Blanc, 2020
  • Vin de Liège, A Capella, Tranquille, Blanc, 2021
  • Ravenstein, Blanc de Blanc, Mousserend, Wit, 2019
  • Ravenstein, Ravenstein Rosé Brut, Mousserend, Rosé, 2020
  • Wijndomein Kitsberg, Chardonnay, Stil, Wit, 2021
  • Wijndomein Thilesna, Aurum, Stil, Wit, 2020
  • Wijnkasteel Genoels-Elderen , Chardonnay Goud, Stil, Wit, 2018
  • Wijnkasteel Genoels-Elderen, Zilveren Parel, Mousserend, Wit, 2015
  • Wijnkasteel Genoels-Elderen, Zwarte Parel, Mousserend, Wit, 2018
  • Wijnkasteel Vandeurzen, Pure White Grüner Veltliner, Stil, Wit, 2020

Infos : meilleurvinbelge.be

L’équipe organisatrice
Mise en avant

« Voulez-vous vendanger en Wallonie? » par Marc Vanel

Voulez-vous vendanger en Wallonie?

 Avec le mois de septembre, revient le temps de la cueillette des raisins, moment de grande convivialité dans les vignobles de Wallonie. Si vous souhaitez être de la partie, ne fût-ce qu’une journée, voici une douzaine d’adresses.

Même si les surfaces de vignes chez nous ne sont pas toujours très grandes et que certaines vendanges se font en peu de temps grâce à des vendangeuses mécaniques (Eole, Ruffus,…), la majorité des viticulteurs cueillent tout à la main et manquent de main-d’œuvre. Si vous vous sentez l’âme d’un vendangeur, plusieurs domaines vous attendent…

Les premiers coups de sécateur ont parfois déjà été donnés, mais le grand moment de la récolte se situera autour du 10-15 septembre, mais certains commencent dès ce week-end des 3 et 4/9.

A noter que bon nombre de vignobles ont leurs propres équipes ou ne vendangent qu’avec leurs membres ou leurs coopérateurs, l’offre est donc relativement légère cette année, mais cette page sera régulièrement msie à jour dès que nous aurons de nouveaux éléments.

Voici donc quelques offres classées par province et par ordre alphabétique de domaine.

Brabant wallon

Château de Bousval: les vendanges se dérouleront entre le 18 septembre et le 9 octobre, et plus spécifiquement les 18-20-24-25-27-29 septembre ainsi que les 1-2-4-6-8 et 9 octobre. Certaines dates seront peut-être annulées en fonction. de l’évolution de la maturité des raisins et de la météo. Le rendez-vous est fixé à 7h45 au vignoble, rue du Grand Arbre 23 à 1470 Bousval, et la fin à 17h30… Et après l’effort, le goût du vin est encore meilleur ! L’inscription se fait en ligne sur EventBrite.

 

Domaine du Buisson à Orbais

Serge de Liedekerke a confié cette année la gestion de ses vendanges à Jean-François Lénelle, qui souhaite recruter 14 vendangeurs professionnels avec statut de saisonnier sous carte cueillette, rémunéré selon le barême en vigueur. L’opération se déroulera pendant trois semaines à partir du 19 septembre. Possibilité de planter sa tente avec accès à une toilette et une douche… Infos : Jean-François Lénelle – jeanfrancoislenelle@gmail.com

Domaine de Glabais

Anne Geldhof et Christian Balduyck recherchent encore quelques vendangeurs motivés et bénévoles soit pour le weekend des 17 et 18 septembre, soit le suivant selon l’évolution des maturités, ainsi qu’un jour en semaine: le jeudi 15/09, jeudi 22 ou le vendredi 23 septembre. Accueil à 8h du matin sur le champ de vignes avec croissant et café… jusque 17h en passant par la case apéro. Tout au long de la journée, boissons et en-cas seront à disposition.

Inscription via https://docs.google.com/…/1FAIpQLSfBAGiR3BGzX2…/viewform

ou par mail à domainedeglabais@gmail.com.

Province de Namur

Domaine du Chenoy à La Bruyère: Pierre Marie et Jean-Bernard Despatures comptent démarrer la cueillette dans le courant de la semaine du 5/9 pour une période de 3 à 4 semaines. L’opération nécessitera 20 à 30 personnes, mais les équipes, sous statut de saisonnier, sont presque complètes. Le recrutement se fait via actief interim.

Domaine La Falize à Rhisnes: l’équipe pense lancer les vendanges les samedi 17 et dimanche 18 septembre, ainsi que quelques jours en semaine un peu avant et un peu après en fonction des analyses que se font actuellemen. Quelques volontaires sont souhaités. Infos: domaine@lafalize.com

Province de Hainaut

Fours à Chaux de Tournai: Romuald François pense démarrer ses vendanges à partir du 10 septembre, mais ne travaillera que le week-end pendant 3 à 4 semaines avec des bénévoles qui peuvent le contacter afin de renforcer son équipe: foursachaux@hotmail.com « Et pour cette année, précise-t-il, le rendement ne sera pas énorme à cause de la sécheresse mais l’aromatique est superbe! « 

Au domaine Marquise de Moulbaix à Ath, la récolte sera l’une des plus tardives, puisque Sammy Lasseel ne les prévoit qu’en octobre, le 8 ou le 15. En cause, la grêle au printemps qui a fortement retardé le cycle normal. Inscription via mail à sammy.lasseel@telenet.be. Le petit déjeuner, le repas du midi et le barbecue du soir sont offerts…

Domaine Mont des Anges à Nouvelles et Havay : Lauriane et Vincent prévoient sept jours de cueillette en deux vagues: 9, 10 et 11 septembre, puis 15, 16, 17 et 18 septembre. Les équipes sont limitées à 30 personnes par jour. Si l’aventure vous intéresse, inscrivez-vous grâce au lien suivant : https://doodle.com/meeting/participate/id/dL86nZpd

Accueil et explications à 7h45, la cueillette débute à 8h pour se terminer à 16h30.

Vignoble de Sirault : la coopérative vendangera en 3 week-ends à partir de la troisième de septembre sur 3 week-ends. Les membres de la Confrérie du Vignoble de Sirault sont prioritaires mais quelques extérieurs ne sont pas refusés… Contact via Facebook.

Province de Liège

Château de Fumal à Braives : François-Hubert du Fontbaré travaille à présent en collaboration avec Serge de Liedekerke dans le Brabant wallon qui a également une autre parcelle à Latinne.

C’est donc aussi logiquement que l’on retrouve ici Jean-François Lénelle à la coordination des vendanges. Quaorze 14 vendangeurs professionnels avec statut de saisonnier sous carte cueillette sont recherchés pour trois semaines à partir du 19 septembre.

Infos : Jean-François Lénelle – jeanfrancoislenelle@gmail.com

Vignoble des Trois Rois à Oupeye : Samuel Deuse a déjà ramassé 0,4ha de Solaris le 22 août dernier, mais il reste encore 6,5ha à récolter… Vingt-cinq personnes sont attendues aux 3 dates suivantes: Muscaris le 3 septembre, Cabernet Cortis le 10 septembre et Souvignier gris le 17 septembre. La journée se déroule de 9h à 15h.

Formulaire d’inscription: https://forms.gle/HXUxQWpS3zTtFJMT8 ou vendanges@vignoble3rois.be

Vin de Liège à Heure-le-Romain: l’équipe de la coopérative prévoit un peu plus de 20 jours de vendange entre septembre et octobre! Ce qui nécessitera quelque 40 personnes par jour… Mais, comme le souligne Alec Bol, « c’est autant une journée de vendange qu’une journée découverte (repas, visite et dégustation au programme !) ».
Infos: www.vindeliege.be ou info@vindeliege.be

 

Vin du Pays de Herve à Montzen : la cueillette a déjà démarré mais elle continue jusqu’à la fin du mois de septembre, en cinq ou six jours différents. Une trentaine de personnes par jour seront nécessaires. Infos et inscriptions : info@vindupaysdeherve.

Mise en avant

Newsletter 14

A votre agenda cet été

Profitez des beaux jours pour partir à la découverte des vignobles de Wallonie : voici une sélection d’activités de nos membres. Et n’oubliez pas de télécharger notre application mobile sur notre site pour d’autres destinations.

Dans le Brabant wallon

Quatre visites estivales au Château de Bousval

Entre vignes et chai, le vignoble du Château de Bousval vous ouvre ses portes cet été pour quatre visites en groupe de maximum 35 personnes qui vous permettront de découvrir pendant 1h30-2h toutes les coulisses du vignoble et de sa cave.

© Bousval

La visite se termine exceptionnellement par la dégustation du Chardonnay premier cru, du Tout Cru 2020, et des Gouttes d’O, toutes cuvées qui peuvent être achetées, ainsi que les divers marcs de Bousval.

Les dates : les samedis 16 et 30 juillet dès 10h30, ainsi que le samedi 20 et le dimanche 28 août dès 10h30. Le prix d’entrée est de 24,50€, dégustation comprise. Tickets en vente ICI. Les organisateurs vous conseillent de vous munir de bonnes chaussures de marche et de tenue adéquate selon la météo du jour.

L’adresse : Vignoble du Château de Bousval, rue du Grand Arbre 23, 1470 Bousval, chateaudebousval.be

Flâneries gourmandes au domaine W

Cet été, l’équipe du domaine W vous propose de venir flâner tous les vendredis et samedis pendant une heure environ dans ses vignes le long d’un parcours de 2,5km doté de 16 arrêts informatifs tout autour de la propriété. A l’arrivée, une coupe de Brut de Brabant 2019 attend les promeneurs. A déguster sur la terrasse W ou au cœur des vignes.

Concrètement, la promenade se réserve sur eventbrite et coûte 12€ (+2 de frais) . Il vous faudra alors choisir une tranche horaire et déterminer un nombre de personnes. Départ toutes les 15 minutes à partir de 15h, maximum 10 adultes par départ. Chaque visiteur reçoit un plan, un baffle ainsi que les instructions pour la lecture des QR Codes (FR-NL).  Une version papier est également disponible (FR/NL/EN). Pour les enfants, un carnet de petit explorateur est disponible gratuitement (FR).

© Vanel

A noter également qu’après 1 an de mise en “standby”, le domaine W annonce à nouveau pouvoir accueillir quelques nouveaux membres dans son club W. L’adhésion permet de recevoir un certain nombre de bouteilles par an, de pouvoir acheter en priorité ou de participer aux activités multiples et variées tout au long de l’année. Détails: ICI.

L’adresse : chemin des Vignes 2 (anciennement rue Quenestine) à 1480 Saintes, domaine-w.be

Balades au domaine de Glabais

Un programme de visites-dégustations est également prévu au domaine de Glabais ainsi que des matinées de formation au travail de la vigne.

© Vanel

Les dates n’étant pas encore définitives à l’heure où nous clôturons cette lettre d’infos, nous vous renvoyons à la page Facebook du domaine où seront publiés tous les détails utiles : ICI.

L’adresse : rue Wilquet Werner 16 à Glabais.

Jazz au vignoble de Villers-la-Vigne

Cette année encore, la Confrérie du Vignoble de l’Abbaye de Villers en Brabant présente sa traditionnelle soirée « Jazz au vignoble ». Elle se déroulera cette fois le samedi 3 septembre 2022 à partir de 18h. Comme de coutume, la soirée démarre par la visite du « Clos du bonheur » de la Confrérie (20 ares de Regent, Phoenix et Muscaris) où vous pourrez également découvrir un petit conservatoire des cépages.

L’apéro sera ensuite servi dans le Cloître de l’ancienne de l’abbé au milieu des ruines, et, fait exceptionnel, il s’agira du tout nouveau Vin Mousseux, extra brut rosé, de Villers. Enfin, l’orchestre de jazz, « Jazzy Strings », animera l’apéritif et la soirée dans le Moulin de l’abbaye avec un repas 3 services.

Le nombre de places étant strictement limité à 150 personnes, ne tardez donc pas à vous inscrire via le formulaire d’inscription accessible sur le site web de la Confrérie : Jazz-2022 – Villers-La-Vigne. PAF : 40 EUR tout compris.

L’adresse : rue de l’Abbaye 51 – 1495 Villers-la-Ville. Fermeture des portes à 18h45.

En province de Liège

21/7 : Garden party au vignoble des Trois Rois

Quatre hectares en 2021 et trois en 2022, le Vignoble des Trois Rois a démarré sur les chapeaux de roue à Oupeye et à Visé. Pour fêter cela (à moins que ce ne soit pour célébrer la Belgique), Marie Vanderheyden et Samuel Deuse vous invitent à leur première Garden Party au cœur du vignoble le jeudi 21 juillet à partir de 14h. Au programme : bar à cocktail, foodtruck et DJ. Attention de ne pas écraser les jeunes vignes…

Le vignoble des Trois Rois s’étendf à présent sur 7ha – © Vanel

A noter également que, pour financer la construction d’un chai, Marie et Samuel ont lancé voici quelques mois un un “crowdfunding en contrepartie” octroyant à celui qui investit dans le projet (à partir de 150€) des bouteilles sur les cinq prochaines années et la possibilité de participer à diverses activités. Avis aux amateurs.

L’adresse : Vignoble des Trois Rois, chemin de Launis, 4680 Hermée (parking dans le bas du vignoble). Entrée gratuite pour les membres et 7 euros pour ceux qui ne le sont pas.

Visites, dégustations et soirées à thème chez Vin de Liège

Offre multiple également pour la coopérative Vin de Liège :

  • Visite du vignoble, du chai et dégustation de 4 vins les 23/7, 6/8 et 17/9 de 11h à 13h30. Prix : 15€ par personne, max 30 p. Réservation indispensable par mail à info@vindeliege.be
© Vanel
  • Soirée à thème (mini verticale de 5 vins) les jeudi 14/7 et jeudi 11/8 de 20h à 22h30. Prix : 30€ par personne, max 30 p. Réservation indispensable par mail à info@vindeliege.be
  • A noter que le magasin sera ouvert de 14h à 18h chaque mercredi, vendredi et samedi sauf jours fériés, vente de quelques bouteilles de millésimes antérieurs.

L’adresse : Vin de Liège, rue Fragnay 64 à Oupeye, www.vindeliege.be

Balade et pique-nique avec la coopérative Vin du Pays de Herve

La coopérative VDPH vous propose plusieurs dates pour une balade de 5 km avec pique-nique dans ses vignes. La balade est gratuite, mais le pique-nique est payant… 18 euros pour les adultes et 10 pour les enfants.

© Vin du Pays de herve

Dates : les dimanches 10 et 24 juillet, 7 et 21 août. Inscription obligatoire et paiement préalable via la rubrique « Boutique » du site de la coopérative : ICI

En province de Namur

Visite, promenade et dégustation au Château de Bioul

Durant cet été, le château de Bioul vous propose diverses activités du jeudi au dimanche, de 11h à 18h.

Tout d’abord, le déjà classique parcours-découverte “Made in Bioul” à la découverte de l’histoire du château, de celle du groupe GB-Inno-BM et bien sûr sur celle des vins du château et les méthodes culturales utilisées. Panneaux explicatifs, objets, odeurs, films, les sujets d’intérêt ne manquent pas. Une belle réussite qui a fait ses preuves.

© Château de Bioul

A la sortie de cette visite, ou à tout autre moment, vous pourrez également découvrir le magnifique parc du château dessiné par l’architecte-paysagiste François Goffinet de renommée internationale ou vous restaurer (tartes salées et desserts) tout en dégustant les vins de Bioul. Egalement du jeudi au dimanche, sans réservation.

Dernière minute: « Bioul National : Drive-Vigne »

A l’occasion de la Fête nationale, Vanessa et Andy Wyckmans-Vaxelaire propose un « drive-vigne » dans les jardins du Château ces 21 et 22 juillet avec la présentation de la trilogie Kinshasa de Marc-Henri Wajnberg.

L’événement sera mis en musique, si on peut dire, par Eric Vauthier, à qui l’on doit, entre autres, de beaux événements comme les premiers « drive-in » cinéma au Cinquantenaire ou les Samedis du Cinéma, sans oublier sa fameuse Rétine de Plateau ou son bar à bulles au centre de Bruxelles.

« Bioul National : Drive-Vigne » tourne autour de thématiques actuelles et de personnalités belges remarquables, le tout aux accents festifs de bal national et avec les vins de Bioul, bien sûr et une petite restauration! La soirée du 21 juillet sera ambiancée par le DJ André Veka qui rythmera la nuit au son de la rumba congolaise…

Tickets  en vente au prix de 25€/jour ou de 45€ pour les deux jours: ICI.

L’adresse: Château de Bioul, place Vaxelaire à Bioul, chateaudebioul.be

Dans le Hainaut

Chant d’Eole : le restaurant dans les vignes

Devenu désormais le plus grand vignoble de Belgique grâce à la plantation très récente de dix hectares, le domaine du Chant d’Eole renouvelle en 2022 son restaurant sur pilotis au milieu des vignes.

Du 15 juin au 19 septembre, celu-ci sera accessible à tous, sur réservation (très courue) et proposera en collaboration avec la Ferme du Coq une nouvelle carte “Bistronomie”. Comme l’année dernière, l’accent est mis sur les produits locaux et belges. Détails: ICI.

Si vous êtes une grande famille, si vous formez un groupe de 10 à 50 personnes ou si vous souhaitez organiser un événement d’entreprise, le Restaurant ouvrira également ses portes entre le 15 mai et 14 juin et entre le 19 septembre et 16 octobre 2022 avec deux menus à 45 et 50€.

© Domaine du Chant d’Eole

Enfin, si vous souhaitez tout simplement déguster les produits du Domaine, ou choisir dans une sélection de bières et de spiritueux “Made in Belgium”, une seconde terrasse a été aménagée et permet de faire une pause salée ou sucrée (sur réservation) en collaboration avec les “Tartes Françoise” et les glaces “Prétexte”.

L’adresse : Domaine du Chant d’Eole, Grand’Route 58 à 7040 Quévy-le-Grand

Ruffus en Terrasse

Du 14 juillet au 21 août, du jeudi au samedi de 18h à 1h du matin, Ruffus vous ouvre son bar et sa terrasse lounge avec vue sur les vignes (avec des toiles en cas de pluie). After-works & foodtrucks. Entrée gratuite mais places limitées.

© Ruffus

Durant la même période, mais uniquement le dimanche de 11h à 20h, Ruffus propose ses “Dimanches gourmands” avec une double formule : soit avec des chefs de renom sur réservation  – Domaine d’Arondeau, Le Grand Pré et Le Bouchon des Agaises–, soit sans réservation avec le foodtruck « La passion du goût ».

Infos et réservations uniquement via Ruffus en terrasse sur Facebook.

L’adresse : Vignoble des Agaises, chemin d’Harmignies 1 à 7120 Haulchin

Et aussi…

Du 29/7 au 1/8 : la Foire de Libramont

Le grand rendez-vous du monde rural revient après 2 ans d’absence et se tiendra du vendredi 29 juillet au lundi 1er août 2022. Avec près de 200.000 visiteurs et 700 exposants, c’est la plus grande foire en plein air d’Europe.

A la fois vitrine, lieu d’inspiration et d’échanges de pratiques, de débats et de sensibilisation, la Foire a choisi cette année de se placer sous la thématique générale ‘Ici commence un monde durable’.

© Foire de Libramont

Son programme contribuera donc à mettre en lumière une agriculture avant tout locale, nourricière, circulaire, autonome, et la moins dépendante aux énergies fossiles ou aux grands enjeux géostratégiques.

Notre Association sera présente durant les quatre jours et fera découvrir, en collaboration avec le magasin D’ici, un éventail des produits de nos membres. Certains seront présents, comme notamment Simon Delforge du domaine Tour de Tilice.

Informations pratiques sur foiredelibramont.com.

Compilation : Marc Vanel – 5/7/22

 

 

 

Responsable de production recherché à Antheit

Planté en 2021 et 2022 en Gamay et Chasselas, le vignoble du Val Notre-Dame fait partie intégrante de Terres du Val, un domaine sur lequel la famille Jolly développe une série de projets durables (la Ferme du Val, Naxhelet, “Boulangépicerie” Champain). Mené en biodynamie, il s’étend actuellement sur 10 hectares.

La famille Jolly recherche à présent un.e responsable de production (vignes et chai) qui sera en charge de la production des vins tranquilles blancs et rouges ainsi que d’un effervescent.

Parmi les tâches à assurer, l’installation et de l’aménagement du chai prévu pour 2024, la gestion du vignoble, du chai et des équipes, l’obtention des agréments, et plus encore…

Le ou la candidat.e doit avoir une formation BTS viticulture-œnologie et une expérience d’au moins 10 ans avec minimum 8 vinifications à votre actif. Formation en agronomie bienvenue, et la connaissance de la biodynamie est un atout.

Candidature et CV à adresser à Charles-Edouard Jolly – charley@ecojolly.be

Devenez ami ou grand ami du domaine du Chenoy

Alors que le vignoble s’apprête à fêter en juin prochain ses vingt ans d’existence et les cinq ans de l’arrivée des deux frères Despatures, le domaine a récemment lancé un « Club des Amis du Chenoy ».

Celui-ci compte déjà 150 membres et est organisé en deux formules : « Ami » et « Grand Ami ».

Avec le versement d’une cotisation unique de 150 euros, « l’Ami » reçoit un carton découverte des six vins du domaine, une bouteille d’Helixir en prime et toute une série d’avantanges (primeurs, réductions,…) et pour 300 euros, le « Grand Ami » reçoit deux cartons, un Helixir ainsi que du jus de raisin, un pot de miel et une sélection de chocolats Gerbaud choisis en accord avec les vins.

D’autres avantages sont également prévus, ils sont à découvrir sur domaine-du-chenoy.com.

Un Helixir de jouvence pour fêter les 20 ans du Chenoy

Pour fêter sa double décennie et les 5 ans de la nouvelle équipe, le Domaine du Chenoy présente une eau-de-vie élaborée à base de son Muscat bleu. A découvrir pour les fêtes, et après…

Planté en 2003, le domaine du Chenoy avait frappé fort à l’époque en plantant dix hectares de variétés résistantes. Philippe Grafé ne savait pas alors qu’il allait révolutionner le monde viticole belge et encourager toute une série de vignerons wallons à entrer « en résistance ».

En 2017, Philippe Grafé a cédé sa place à la tête du vignoble à Jean-Bernard et Pierre-Marie Despatures, mais toujours avec Fabrice Wuyst, son ancien associé. Le duo modifia les assemblages, diminua le nombre de cuvées, introduisit des barriques et acheva la certification bio. Un virage très remarqué.

Aujourd’hui, pour fêter les 20 ans du domaine et rendre hommage à son créateur (dont l’empreinte digitale figure sur l’étiquette), les frères Despatures viennent de sortir une eau-de-vie réalisée en collaboration avec Bernard Zacharias, ami de Philippe mais surtout ici directeur de la distillerie Radermacher à Raeren, non loin de la frontière allemande.

Celui-ci a réalisé un distillat de Muscat bleu (planté en 2004) qui a ensuite été élevé trois ans dans des barriques de bourbon et « fini » dans une barrique de Grand Chenoy.

Baptisé Helixir (dont le nom évoque l’escargot namurois), cette eau-de-vie est très parfumée et savoureuse, avec des notes de miel et de poire, et une légère pointe de violette.

Le Chenoy rejoint ainsi le club des vignobles wallons qui distillent une partie de leur production, à savoir e.a. Ruffus, Eole ou Bousval. A priori, ce ne sera pas un coup d’essai, car de nouvelles barriques sont déjà à l’élevage.

En vente au domaine au prix de 45€ (bouteille de 50cl) – Dégustation sur place le 10/12. Infos : page Facebook du domaine.

M.V.

 

 

Fêtez l’an neuf avec les vignerons wallons

Voici quelques événements à ne pas rater dans le vignoble wallon en cette fin d’année qui devrait être enneigée…

10 décembre – Show Cooking au Chant d’Eole !

Une première pour le Chant d’Eole : Carlo de Pascale et son complice Sébastien Hayot proposent  un show cooking dans le « Restaurant dans les Vignes » le 10 décembre à midi. Un moment unique d’inspiration pour vos dîners de fêtes. Au menu : mise en bouche, entrée (truite fumée), plat (ballottine de volaille) et dessert. Prix : 75 € par personne / hors boissons à réserver sur le site du domaine : www.chantdeole.be/show-cooking

10 décembre – Helixir

Le domaine du Chenoy fera déguster Helixir, une eau-de-vie produite pour son 20e anniversaire. Cf. article dédié.

10 et 17 décembre – Vin de Liège

La coopérative annonce deux dégustations de 6 de ses vins, sur place, au chai. L’adresse: rue Fragnay 64 à 4682 Heure-le-Romain. Infos: 04 344 00 14 ou info@vindeliege.be.

La gamme de Bousval

10 et 17 décembre – Château de Bousval

Les samedis 10 et 17 décembre de 10h30 à 12h30, ventes et dégustation au Vignoble du Château de Bousval. Vous aurez la possibilité de déguster le Gouttes d’O, le Tout Cru et le Marc de Bousval que vous pourrez acheter. àla bouteille ou par caisse. A cette occasion, la caisse découverte “La Totale du Château de Bousval” y sera également mise en vente, en édition limitée : avec six vins dont trois rares… L’adresse: 23 rue du Grand Arbre à 1470 Bousval. Infos: 06 755 07 20 ou info@chateaudebousval.be

17 décembre – Vin du Pays de Herve

C’est de saison, la coopérative de VDPH propose un « vin chaud » dans les vignes autour du chai. Réservation sur le site. Prix: 3 euros. Infos: 0472 49 37 09 ou info@vindupaysdeherve.be

18 décembre – Virton

L’équipe du Poirier du Loup à Torgny mettra ses vins en vente au Noël du Coeur, organisé par le Rotary sur la Grand-Place de Virton le dimanche 18 décembre. Concerts à partir de 16h, mini-marché de 18 à 20h. Depuis 20 ans, cette opération vient en aide aux personnes les plus défavorisées de la région. Infos: www.virton.be/evenements/noel-du-coeur

En plus du marché, les vins du Poirier du Loup seront proposés en coffrets de 1, 2 ou 4 bouteilles à 20, 40 ou 60€ à commander via lepoirierduloup@gmail.com et à retirer à la cave le jeudi de 10 à 12h, place Albert Paul à Torgny.

> 30/12 – le Chalet d’Hiver du Chant d’Eole

Après sa réussite durant tout l’été dernier, le Restaurant dans les Vignes du Domaine du Chant d’Eole devient le Chalet d’Hiver jusqu’au 30/12 (photo ci-dessus) et propose un buffet savoyard revisité à la belge avec du fromage à raclette belge, fondues de fromage, buffet de salaisons belges et de crudités, et tout cela pour un prix de 32 €. La carte de suggestions fait bien sûr la part belle aux plats de saison avec, notamment, une choucroute maison, un superbe cassoulet, un civet de gibier… et l’indispensable tartiflette. Le tout arrosé d’une carte boissons et vins toujours 100% belges !

Horaire : du mercredi au dimanche en soirée, ainsi que le midi samedi et dimanche. Vu le succès déjà enregistré pour cette nouvelle activité, le restaurant sera à nouveau ouvert du 6/1 au 5/3/2023. Infos et réservations sur le site www.chantdeole.be ou par téléphone du lundi au vendredi de 9 à 12h  au 065/22 05 00 ou encore par email à events@chantdeole.be.

Newsletter 16

Viticulture et climatologie :
un sujet  d’actualité

Station météo au Domaine de la Portelette – © Vanel

L’anticipation des risques climatiques (pluie, gel, grêle, etc.) et des maladies susceptibles d’affecter la qualité des raisins et des vendanges est un enjeu majeur dans notre viticulture. Chercheur à l’ULiège et l’UBourgogne, le climatologue Sébastien Doutreloup s’intéresse au sujet depuis plusieurs années. Entretien.

« Mon intérêt de climatologue pour la vigne a débuté à la fin de ma thèse de doctorat, explique-t-il, j’étais toujours assistant à l’Université et il fallait que je trouve un sujet de recherche. Il y a de plus en plus de vignobles en Wallonie mais personne n’étudie le climat de la vigne. En Belgique du moins, car j’ai beaucoup de collègues étrangers qui le font.

J’ai donc initié un partenariat avec l’Université de Bourgogne et je suis parti à Dijon pour travailler avec eux. Mais la vigne est immensément complexe, comme le climat, je me suis donc contenté des variables climatiques qui influencent la vigne. On parle souvent de changement climatique, mais la difficulté est de caractériser ce changement et de décrire l’évolution des cépages qu’il faudrait prévoir. »

Pour répondre à cette question, Sébastien Doutreloup s’est donc associé à d’autres climatologues et chercheurs, dont Benjamin Bois, agronome de Dijon et de l’Institut de la Vigne et du Vin (Université de Bourgogne). Ensemble, ils ont choisi d’utiliser le Modèle Atmosphérique Régional (MAR) développé à l’Uliège afin de comparer le climat belge avec celui de la Champagne, de la Bourgogne, de l’Alsace et du Jura et d’identifier la position de la Belgique dans cette comparaison et sa potentialité viticole actuelle avec le réchauffement climatique.

Plus de 150 points de collecte

« Développé majoritairement à Uliège,  le MAR est utilisé pour les prévisions météo mais aussi pour la vigne. Pour observer le climat, relève le chercheur, des données ont été enregistrées en Belgique à partir de 27 stations du réseau SYNOP installées entre 2000 et 2020, et en France, à partir de 145 stations réseau Météo France.

L’un des 150 points de collecte de données. ici à Chevron. © Vanel

Nous avons ainsi pu analyser plusieurs variables. Tout d’abord, les variables météo annuelles et saisonnières (température annuelle, minimale et maximale, pluviométrie) mais aussi les indices bioclimatiques (l’indice d’Huglin qui donne une bonne idée du climat nécessaire à la culture d’un cépage), mais aussi les jours de gel au printemps, les jours chauds en été ainsi que les précipitations cumulées d’avril à septembre.

A cela s’ajoutent encore l’observation des indicateurs phénologiques du Chardonnay, variété commune aux quatre régions, aux quatre stades clés de son développement (débourrement, floraison, véraison et maturité) ainsi que plusieurs autres données comme le pourcentage d’années gélives après la date de débourrement. 

Ces données, poursuit le climatologue, ont été transformées en indicateurs phénologiques pour voir si MAR permettait de bien représenter les stades-clés de la vigne (nous avons regardé cela pour le Chardonnay) ainsi que plusieurs autres données comme le pourcentage d’années gélives après la date de débourrement. 

L’étude continue de ces variables a permis de classer les types de climats et de voir qu’à chaque type de climat était associé un type de cépage. Cela va du Müller-Thurgau et du Pinot gris dans les climats froids à la Syrah ou au Viognier dans les climats chauds jusqu’au Nebbiolo dans les climats très chauds. On voit ainsi qu’en Belgique, on préfèrera le Pinot gris plutôt que le Carignan réservé aux climats chauds et très chauds.

Ces variables, représentées dans le tableau ci-après, permettent de dire que la Belgique (considérée dans son ensemble , région côtière et région de l’Ardenne exclues) est la région où les températures minimales moyennes sont les plus basses au printemps (1,3°), mais aussi en été (20.0°) ou sur l’année (10,2° de moyenne).

Au niveau de la pluviométrie, pour les quatre régions, le Jura est celle qui a l’indice le plus élevé – (1339 mm/an) et l’Alsace la plus faible (614mm/an). En Belgique, la moyenne de 827mm/an.

© Sébastien Doutreloup

Belgique = Champagne ?

« On pense souvent que la Belgique ressemble à la Champagne, mais si l’on considère les degrés-jour qui permettent d’évaluer la rigueur du climat d’une année à l’autre et d’une région à l’autre, on constate que le climat est plus froid chez nous, avec un écart de l’ordre de 180 degrés-jour environ et surtout que notre pays est la plus gélive des quatre régions. »

A noter que pour 2020, l’indice d’Huglin est de 1800 degrés-jour mais seulement de 1100 en 2021. Il est important dès lors de regarder à la fois la moyenne sur 20 ans, mais également sa variabilité.

Sébastien Doutreloup et ses confrères ont également étudié les stades de développement du Chardonnay. Très présente dans les trois autres régions, c’est aussi la variété la plus plantée en Belgique.

« La Belgique est la région la plus tardive à tous les stades de croissance du Chardonnay et il faut absolument que sa maturité phénologique soit atteinte avant le 31/10, car après cette date, il fait trop froid pour vendanger. 

En synthèse, on peut dire que sur la période 2000-2020, la Belgique est :

  • classée comme « très froide » selon l’indice d’Huglin,
  • plus tardive que la Champagne et le Jura, il faut donc préférer d’autres cépages plus précoces pour éviter le risque de non-maturité,
  • le gel printanier est le plus gros risque, il gèle après débourrement quasiment un an sur deux. Il faut donc préférer les cépages au débourrement tardif
  • les précipitations et les jours chauds ne sont pas un risque, sauf peut-être dans le sud de la Wallonie. »

Quid de l’avenir ?

Qu’en sera-t-il de la viticulture belge dans un futur proche ou lointain ? Sébastien Doutreloup et les autres chercheurs en climatologie confrontent leurs simulations aux modèles du GIEC qui estiment l’évolution du climat en fonction des émissions des gaz à effets de serre.

Si l’on utilise le scénario de réchauffement climatique le plus réchauffant, on se dirige vers un indice d’Huglin de + de 2000 degrés-jour avec une augmentation de 5 à 6°C d’ici la fin de ce siècle. Ce qui signifie que l’on pourra alors planter du Grenache ou de la Syrah en Belgique…

© Sébastien Doutreloup

« Mais certains scénarios vont plus vite que ce que certains modèles annoncent, conclut-il. Etant donné que le changement climatique est plus rapide que le développement d’une vigne, certains viticulteurs me demandent s’il faut déjà déjà planter du Merlot pour les prochaines années. Le climat évolue et se réchauffe, certes, mais, en Belgique, il subsiste aussi une grande variabilité météorologique.

Comme je l’ai déjà souligné, l’indice d’Huglin était de 1800 chez nous en 2020 et seulement de 1100 l’année suivante. Cela implique une énorme différence de production, notamment au niveau de la vigne, et cette variabilité, il y a fort à parier que nous allons la garder.

Quant à savoir si la Belgique a le même climat que la Bourgogne il y a 40 ans, je dirais que cela dépend du point de comparaison. Selon l’indice d’Huglin, oui, effectivement, mais celui de la Bourgogne aussi, nous avons donc un décalage d’une trentaine d’années climatologiquement parlant. Il est aussi normal que certaines années soient meilleures que d’autres, cela existera toujours, et si on lisse cela sur 10 ou 20 ans, nous évoluons effectivement vers des températures plus chaudes. Mais il peut y avoir des variabilités au sein d’une même année et en 2023, les vendanges pourraient se faire 15 jours plus tard. D’autres études sont déjà en cours, nous ne sommes qu’au début de la climatologie appliquée à la vigne… »

Entretien : Marc Vanel

> Les commentaires de cet article sont extraits d’une présentation du Dr Sébastien Doutreloup effectuée dans le cadre du projet EMRWine en mai dernier et d’un entretien réalisé en septembre.

A LIRE AUSSI

Fêtez la fin de l’année avec les vignerons wallons

Un Helixir de jouvence pour fêter les 20 ans du Chenoy