Barwal, les premiers fûts en chêne belge

Le projet a déjà quelques années mais la création de la société est toute récente : Hugues De Pra et Didier Mattivi viennent de lancer la sprl “Barwal” qui propose des fûts de chêne issus des forêts wallonnes, en partenariat avec la Tonnellerie de Champagne-Ardenne. Les premières pièces ont déjà été livrées et l’ambition est de construire une tonnellerie en Belgique d’ici deux ou trois ans.

Ingénieur civil en physique (Ulg) et diplômé en Management (Solvay Business School), Didier Mattivi a cofondé et dirigé pendant 12 ans la société IP Trade, active dans les solutions de téléphonie, qu’il a revendue en 2017 au groupe British Telecom.

Cherchant de nouvelles inspirations, il décide de s’investir dans une autre passion, le bois. Il est rejoint dans son projet par Hugues De Pra, ingénieur et passionné de vin lui aussi mais surtout organisateur du Championnat de Belgique de dégustation à l’aveugle et animateur du site lesvins.be.

Didier Mattivi et Hugues De Pra

 “Je suis menuisier amateur et grand amateur de vin, explique Didier Mattivi, je suis allé voir l’Office wallon du Bois pour voir si on avait chez nous les qualités de chêne nécessaires pour faire des fûts. Ce qui m’a été confirmé par plusieurs tonneliers français qui s’approvisionnent en Belgique (sans s’en réclamer) et nous avons lancé un partenariat avec la Tonnellerie de Champagne pour réaliser des barriques avec du bois que nous leur apporterions. Aujourd’hui, la Tonnellerie est partie prenante de notre projet et nous conseille.”

“Nous venons de vendre nos neuf premières barriques cette année, poursuit Hugues de Pra,  et nous espérons avoir un volume de production de 100 barriques dans les trois ans, afin de répondre à la demande mais aussi, nous l’espérons, de construire une tonnellerie en Belgique d’ici deux ou trois ans. Nos barriques sont destinées aux viticulteurs, mais il n’y a pas que le vin, nous avons aussi des demandes dans le monde de la bière, de l’alcool, du cidre… c’est un contenant que l’on peut décliner…”

L’ambition est de fournir un produit 100% naturel, local et en circuit court, qui permette de révéler les terroirs de Belgique. Le tout en assurant une traçabilité maximale pour suivre le parcours du fût qui peut connaître plusieurs vies.

“La nature prend 150 ans pour faire un chêne, concluent les deux hommes, il faudra aussi pas mal de cycles pour optimiser tout cela. C’est une aventure qui commence…”

Infos: barwal.be

2 réflexions sur « Barwal, les premiers fûts en chêne belge »

  1. Ping : Newsletter 3

Les commentaires sont fermés.